Cancer colorectal : la chirurgie

Objectifs de la chirurgie :

La chirurgie a deux objectifs :

  • Confirmer le diagnostic (histologique) et préciser le stade d’évolution
  • Enlever la tumeur.

Dans tous les cas, la chirurgie doit être complète, c’est à dire qu’elle ne doit pas laisser de cellules cancéreuses.

La méthode de base est d’enlever le segment colique dans lequel se situe la tumeur et de restaurer la continuité en suturant les extrémités restantes.

La restauration de la continuité nécessite un tube digestif très bien préparé ce qui n’est pas toujours le cas lorsque le patient est opéré en urgence pour une occlusion. Aussi le chirurgien peut être amené à rétablir la continuité dans un deuxième acte opératoire alors que le tube digestif aura été préparé. Pendant ce temps le segment colique en amont de l’ablation est dérivé et abouché à la peau ce qui constitue une colostomie et nécessite le port d’une poche dans laquelle les matières fécales sont éliminées. Cette colostomie est transitoire.

Les différentes types de chirurgie

Il existe différentes types de chirurgie qui dépendent de la localisation de la tumeur :

1-  Si la tumeur se situe dans le côlon droit, le chirurgien propose une hémi-colectomie droite c’est à dire l’ablation de la partie droite du côlon.
Cette partie droite enlevée, une anastomose iléo-colique (suture entre l’iléon, partie terminale de l’intestin grêle et le cadre colique), permet de rétablir la continuité.
Ce type de chirurgie peut être fait dans le même temps chirurgical ou en 2 temps c’est à dire que le rétablissement de la continuité se fait lors d’un deuxième geste chirurgical.
Il n’y a pas de dérivation colique cutanée (colostomie) définitive proposée puisque le rectum est préservé.

2-  Si la tumeur se situe dans le côlon gauche le chirurgien proposera une hémi-colectomie gauche c’est à dire l’ablation de la partie gauche du côlon. Une anastomose colo-rectale (suture entre le côlon et le rectum) permet de rétablir la continuité.
Ce type de chirurgie peut être fait dans un même temps chirurgical ou en 2 temps c’est à dire que le rétablissement de la continuité se fait lors d’un deuxième geste chirurgical.

Dans ce cas il n’y a pas de dérivation colique définitivement proposée puisque le rectum est préservé.

3- Si la tumeur se situe dans le côlon gauche dans sa partie sigmoïde (partie terminale), le chirurgien proposera une sigmoïdectomie (ablation du sigmoïde). Une anastomose colo-rectale (suture entre le côlon et le rectum, permet de rétablir la continuité.
Ce type de chirurgie peut être fait dans un même temps chirurgical ou en 2 temps c’est à dire que le rétablissement de la continuité se fait lors d’un deuxième geste chirurgical.

Dans ce cas il n’y a pas de dérivation colique définitivement proposée puisque le rectum est préservé.

4- Si la tumeur se situe au niveau du rectum, le chirurgien proposera une ablation du rectum. Une anastomose colo-anale (suture entre le côlon et le sphincter anal), sera envisagée à condition que le pôle inférieur de la tumeur soit au moins à 2 centimètres du sphincter anal afin de pouvoir rétablir la continuité avec préservation de la fonction sphinctérienne.

Dans ce cas il n’y a pas de dérivation colique définitivement proposée puisque le sphincter peut être préservé. Ce type de chirurgie peut être fait dans un même temps chirurgical ou en 2 temps c’est à dire que le rétablissement de la continuité se fait lors d’un deuxième geste chirurgical.

Dans le cas où ce type de chirurgie n’est pas possible c’est à dire si le pôle inférieur de la tumeur est à moins de deux centimètres du sphincter, le chirurgien envisage une amputation du rectum avec colostomie (dérivation cutanée du côlon) nécessitant une poche définitivement (mise en place d’un anus artificiel).

Leave a Reply

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *