Le secret professionnel

Comment préserver le secret professionnel ?

Vous ne voulez pas que l’information concernant votre maladie soit divulguée. Votre médecin et les professionnels de santé qui vous soignent, sont tenus au secret médical et ne peuvent donner aucune information vous concernant sauf si vous leur en donnez la permission. Votre dossier médical doit être protégé de toute indiscrétion.
La plupart des dossiers médicaux sont aujourd’hui informatisés. Vous devez être informé des données médicales et personnelles figurant dans un fichier informatique et vous pouvez vous opposer à leur saisie ou demander leur modification. Ces données sont protégées et ne peuvent être transmises qu’aux établissements de santé et aux praticiens que vous avez mentionnés (médecin généraliste, chirurgien, radiologue…).
A la fin de chaque séjour hospitalier, un compte rendu et une fiche de synthèse doivent être systématiquement envoyés à votre médecin traitant sous huit jours. Votre médecin n’a pas le droit de transmettre directement vote dossier au médecin du travail et au médecin d’une compagnie d’assurances, (même si ceux-ci le demandent), il vous le confiera et c’est vous-même qui le transmettrez si c’est nécessaire. Ces mesures sont destinées à préserver le secret médical.
Enfin vous pouvez demander à ce que votre hospitalisation soit tenue secrète.

Puis-je m’opposer à un examen ou un traitement ?

Aucun acte médical ne peut être pratiqué sans votre consentement. Vous pouvez refuser à tout moment un examen diagnostique ou un traitement ou l’interrompre. En revanche, votre médecin a le devoir de vous informer des risques que vous prenez en refusant les soins proposés.
Vous pouvez quitter l’hôpital quand vous le désirez. Si votre médecin n’est pas d’accord il vous fera signer une décharge.
Pour accepter examens et traitements vous avez besoin d’être suffisamment informé des bénéfices à attendre mais aussi des risques entraînés par ceux-ci, c’est pourquoi l’information que vous donne votre médecin est très importante. Cette information doit être répétée tout au long de la maladie. Parfois on peut vous demander de donner votre consentement par écrit.
Lorsque les soins concernent un mineur ou une personne incapable de donner son consentement les parents ou le tuteur doivent donner leur accord.

Leave a Reply

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *