La reprise du travail

Je vais reprendre le travail comment cela se passe t’il ?

Lorsque vous êtes en arrêt de travail, restez en contact avec votre milieu professionnel et préparez votre retour, c’est le meilleur moyen de réussir votre reprise du travail. La coupure prolongée avec le milieu professionnel rend la réinsertion plus difficile. Lorsque cela est possible il vaut mieux adopter un travail à temps partiel plutôt que de rester longtemps sans activité professionnelle.
Si vous êtes salarié, votre reprise est organisée par le médecin traitant, le médecin conseil de votre organisme de sécurité sociale et le médecin du travail. Si cela est possible, contactez votre médecin du travail au moins trois ou quatre semaines avant la reprise, afin de modifier éventuellement vos horaires ou votre poste de travail pour les adapter à vos capacités. N’attendez pas le dernier moment car le médecin aura des difficultés pour organiser cette reprise.
Dès que vous retravaillez, la sécurité sociale suspend les indemnités journalières, y compris si vous entreprenez une réadaptation professionnelle. Si votre état de santé ne vous permet pas de reprendre un travail à temps complet, le médecin conseil de la sécurité sociale peut vous proposer un temps partiel thérapeutique (en général un mi-temps) sur proposition de votre médecin et en accord avec le médecin du travail. Vous recevrez votre salaire, payé par votre employeur, pour le temps de travail et le reste en indemnités journalières.
Parfois il est nécessaire d’aménager le poste de travail ; cet aménagement est décidé avec le médecin du travail après une visite médicale appelée visite de préreprise. Il peut se mettre en relation avec votre médecin traitant.

Si vous êtes fonctionnaire ou assimilé et que vous voulez reprendre le travail, vous pouvez être réintégré dans le poste antérieur si les avis du médecin expert et du comité médical DASS sont favorables. Si ce n’est pas le cas, votre congé est prolongé ou vous pouvez être reclassé dans un autre emploi mieux adapté à vos capacités.
Après un congé de longue durée, vous pouvez aussi être mis en disponibilité pour un an renouvelable deux fois sans versement de salaire.
Vous pouvez être mis à la retraite pour invalidité (commission de réforme).
Si vous êtes chômeur et si vous étiez indemnisé par l’Assedic avant l’arrêt de travail, vous pouvez retrouver vos droits au chômage. Au-delà de 15 jours d’arrêt de travail vous êtes rayé de la liste des demandeurs d’emploi, il faudra donc vous réinscrire.

Puis–je être licencié, même en cas d’absence pour maladie ?

Votre employeur peut refuser le mi-temps thérapeutique, négociez avec lui pour aménager vos horaires.
Votre absence prolongée peut à elle seule constituer une cause de non-réemploi. Pour évaluer votre risque de licenciement, relisez bien les données de votre convention collective.

Leave a Reply

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *