Coloscopie

Le point sur la coloscopie :

Information de base sur la coloscopie

La coloscopie est un examen pratiqué par un médecin afin de visualiser la paroi du côlon, aussi appelé gros intestin, afin de dépister les polypes (excroissances implantées sur la paroi du côlon) au stade précoce de la cancérisation.  L’enlèvement des polypes s’effectue pendant l’examen et  prévient le développement du cancer. C’est un examen de dépistage déroulent ambulatoire dans une clinique ou dans un hôpital et qui est effectué par des médecins spécialement formés dans ce domaine.

Comment se préparer avant l’examen

Votre médecin vous indiquera les aliments permis ou interdits avant l’examen.  Votre côlon devra être propre et vous devrez boire une grande quantité d’une préparation laxative spéciale ou prendre des laxatifs oraux. Le côlon doit être entièrement vide pour que l’examen réussisse; il faut suivre à la lettre les instructions du médecin pour être bien préparé à l’examen.

N’oubliez pas de dire si vous prenez des médicaments car vous devrez peut-être les arrêter plusieurs jours avant l’examen.

Comment se déroulera l’examen

Une coloscopie est habituellement sans douleur.  Vous pourriez ressentir un peu de pression, de ballonnement ou des crampes pendant  l’examen. Votre médecin peut vous donner un calmant pour aider à vous détendre.  Certaines personnes s’endorment après en avoir pris un.

Vous serez allongé sur le côté et recouvert d’un drap. Le médecin injectera un peu d’air dans l’anus pour mieux visualiser l’intérieur du côlon. Ensuite, on introduira lentement un tube, appellé endoscope, dans l’anus et le côlon. Une image du côlon apparaîtra alors sur un écran de télé permettant au médecin de détecter les anomalies.  Le déplacement de l’endoscope dans votre intestin permet de visualiser entièrement la paroi de votre côlon.  L’examen dure entre 15 et 30 minutes mais il est préférable de planifier de 2 à 3 heures le temps total de l’examen.

Qu’arrive-t-il si des anomalies sont détectées?

Votre médecin peut juger nécessaire d’introduire un accessoire dans l’endoscope pour faire une biopsie, c’est-à-dire, prélever un fragment de tissu de la paroi intestinale pour l’étudier au microscope.  Les biopsies renseignent sur plusieurs états de santé et le médecin décidera peut-être d’en faire une, même sans cancer apparent.

Si lors de la coloscopie des plaies saignantes sont détectées, le médecin injectera un médicament ou arrêtera le saignement avec un traitement thermique.  Des polypes seront peut-être aussi localisés et enlevés pendant l’examen.  Cette intervention est habituellement sans douleur.

Comment enlève-t-on les polypes?

Les polypes sont des lésions anormales sur la paroi intestinale souvent bénignes c’est-à-dire non cancéreuses.  Leur taille est celle d’un petit point qui peut s’étendre jusqu’à quelques pouces. Le médecin ne peut distinguer à l’œil entre polypes bénins et polypes cancéreux. Il peut en revanche demander l’analyse du polype enlevé. Les polypes peuvent se transformer en cancer et leur ablation est une méthode de prévention efficace contre le cancer colorectal.

Les petits polypes seront brulés ou enlevés à l’aide d’anses à biopsies; les gros polypes le sont par une méthode dite «polypectomie à anse». Une boucle est introduite dans l’endoscope qui ira détruire le polype sur la paroi intestinale grâce à un faible courant électrique.

Que se passe-t-il après l’examen?

Après l’examen, le médecin vous fera ses observations mais il faudra attendre quelques jours avant d’obtenir les résultats de la biopsie, si l’on  en a pratiqué une.

Vous devrez aussi récupérer un peu avant de rentrer à la maison. Faites-vous raccompagner par quelqu’un si vous avez pris des calmants et même si vous êtes réveillés, et que vous vous sentiez en pleine forme, votre capacité à prendre des décisions peut être affectée pour le reste de la journée. Vous pourriez ressentir quelques douleurs abdominales causées par air injecté dans votre côlon pendant l’examen. Cet inconfort devrait disparaître au passage des gaz.

Après l’examen, vous pourrez manger mais certains aliments vous seront interdits.  Certaines activités régulières seront aussi interdites surtout après l’enlèvement de polypes.

Quelles complications peuvent survenir pendant l’examen?

La coloscopie et la polypectomie sont généralement sans risques lorsque pratiquées par des médecins spécialement formés et expérimentés dans ces techniques chirurgicales.

Une complication possible est la perforation, ou déchirement, de la paroi intestinale qui nécessitera une opération d’urgence.  Un saignement peut survenir à l’endroit de la biopsie ou après l’enlèvement d’un polype. Cela n’a rien d’inquiétant et le saignement s’arrêtera sans aucun traitement.  Certains patients peuvent mal réagir aux calmants ou auront d’autres complications dues à des maladies cardio-vasculaires ou pulmonaires.

Bien que les complications sérieuses soient rares, il est préférable d’en reconnaître les signes. Appelez votre médecin en cas de douleurs violentes, de fièvre, de saignements rectaux abondants (plus d’un quart de tasse). N’oubliez pas que des saignements peuvent commencer quelques  jours après l’enlèvement de polypes.

coloscopie, Cancer du Côlon

Leave a Reply

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *